Skip to navigation – Site map

Ligne éditoriale

Les espaces urbains sont aujourd’hui traversés par des processus économiques, politiques et sociaux structurels qui bouleversent leur fonctionnement et transforment leur organisation. La globalisation de l’économie, la décentralisation politique, les processus d’intégration régionale (Union Européenne, ALENA, MERCOSUR,…), la déréglementation et la privatisation des services publics, les anciennes et nouvelles formes de ségrégations socio-spatiale, les dynamiques territoriales, la diversification socio-culturelle, ethnique et religieuse sont en effet des processus qui modifient profondément les équilibres qui ont façonné et régi les sociétés modernes.

Ce qui se joue dans les villes touche à l’organisation sociale, politique, économique de nos sociétés, à notre rapport à la nature, à la citoyenneté. En ce sens, elles sont travaillées par les mêmes contradictions, les mêmes interrogations sur le devenir des sociétés contemporaines quant à leur capacité de pilotage politique notamment. S’intéresser aux villes et aux métropoles, c’est questionner et analyser les tendances lourdes qui conduisent à une remise en question des mécanismes sociaux, économiques et politiques fondateurs du « vivre ensemble ». Elles sont en ce sens les espaces à partir desquels se transforme la modernité et s’opère la critique des institutions, des identités collectives, des représentations dominantes relatives aux rôles, aux positions, aux fonctions remplis par les acteurs et agents qui agissent en leur sein. Dans le même temps, ce processus de déconstruction conduit à innover, à imaginer de nouveaux liens sociaux, de nouveaux rapports de solidarité, de nouvelles relations entre espaces constitutifs des villes, de nouveaux mécanismes de coordination de politiques publiques. C’est ce double processus de déconstruction/reconstruction qui est au centre des interrogations et des débats théoriques et empiriques de Métropoles.

La revue Métropoles est une revue en ligne uniquement qui publie deux numéros par an. Elle se veut le carrefour des travaux scientifiques issus de la plupart des disciplines en sciences sociales qui s’intéressent au fait urbain et métropolitain. La revue Métropoles n’est pas une revue disciplinaire mais une revue thématique. Elle souhaite présenter à la communauté académique internationale les travaux les plus significatifs et originaux issus soit des disciplines s’intéressant traditionnellement à la ville comme la géographie, la sociologie, la science politique ou l’économie, soit des disciplines qui interrogent le fait urbain depuis moins longtemps comme l’histoire et le droit. Elle accueille bien entendu avec grand intérêt les travaux produits au croisement des disciplines comme ceux de l’urbanisme, de l’aménagement ou du « planning ».

La revue Métropoles privilégie, mais sans exclusive, les articles et produits scientifiques originaux ayant une dimension internationale et comparative forte car elle vise à devenir le lieu d’un débat sur l’avenir des sociétés urbaines, ce qui ne peut se faire qu’à travers l’analyse de thèmes transversaux aux villes et aux pays.

La revue Métropoles publie des articles en français et en anglais. Cependant, les projets d’articles peuvent être soumis en espagnol, portugais, italien et allemand. Une fois soumise au comité de rédaction et après acceptation, la version définitive de ces articles devra être traduite en français ou en anglais. La charge de la traduction reviendra aux auteurs.

La revue Métropoles publie des numéros varia et des numéros thématiques. Pour ces derniers, les propositions doivent être envoyées aux rédacteurs en chef qui les transmettront pour évaluation au comité éditorial. Les numéros varia ou thématiques peuvent comprendre une rubrique « débats » accueillant soit un essai, soit un ou plusieurs articles affichant des positions spécifiques qui font débat. Par ailleurs, Métropoles publie des recensions d’ouvrages. Les propositions de recension émanant soit des auteurs d’ouvrage soit des rédacteurs de recension doivent être adressés au secrétariat de rédaction.

  • Logo ENTPE - École Nationale des Travaux Publics de l'État
  • Revues.org