Navigation – Plan du site

Editorial

Bernard Jouve et Christian Lefèvre

Texte intégral

1C’est avec un grand plaisir que nous lançons aujourd’hui le premier numéro de la revue électronique « Métropoles ». De quoi s’agit-il au juste ? Aujourd’hui, les questions de société, que l’on se situe dans les pays « développés » ou « en développement », se traduisent dans les villes et les métropoles. Que l’on pense par exemple au développement économique, à la démocratie, à la cohésion sociale, à la diversité culturelle, aux nouveaux modes de vie, à la question environnementale… toutes ces thématiques, et bien d’autres, participent du fait urbain. La revue « Métropoles » se fixe pour objectif de diffuser largement les travaux des chercheurs en sciences sociales qui interrogent la réalité du fait urbain, ses traductions et ses multiples déclinaisons.

2Pourquoi une nouvelle revue ? Tout simplement parce que les membres du comité de rédaction partagent, avec bien d’autres chercheurs, un double constat.

3D’une part, il n’existe actuellement pas de revue électronique entièrement gratuite, à la fois de langue française et anglaise, qui permettent de faire partager les résultats des travaux scientifiques sur la question urbaine abordée sous l’angle de l’interdisciplinarité. Ce manque est extrêmement pénalisant pour la communauté scientifique francophone. En effet, à l’exception des Annales de la Recherche Urbaine, les problématiques en lien avec la ville ne sont traitées que marginalement par les revues à caractère disciplinaire. Mentionnons néanmoins les revues Histoire Urbaine et la Revue d’Economie Urbaine et Régionale. Les revues de sociologie, d’anthropologie, de science politique, de droit publient peu de travaux sur les villes et la métropolisation. Il y a place pourtant, dans le paysage académique francophone, pour une nouvelle revue qui se fixe pour objectif d’analyser les villes et les métropoles dans toute leur complexité c’est-à-dire avec une visée interdisciplinaire. De plus, la communauté scientifique francophone ne dispose pas de vecteur de diffusion électronique de ce type, contrairement à la communauté scientifique anglophone qui a à sa disposition des revues de grande qualité et de renommée internationale comme International Journal of Urban and Regional Research¸ Urban Studies, Journal of Urban Affairs, … La revue « Métropoles » vise en premier lieu à combler ce vide et à permettre aux chercheurs et universitaires francophones de mieux diffuser, dans leur langue, leurs travaux et leurs recherches car nous considérons que ces productions sont porteuses d’autres sensibilités, d’autres problématiques qui ont leur place dans le champ académique international.

4D’autre part, et non sans un certain paradoxe, il est aisé de constater que si l’anglais est devenu la langue de référence pour les travaux interdisciplinaires traitant de la Ville, sa diffusion est mal assurée au sein de la communauté scientifique francophone, notamment en France. La raison tient en partie au coût des abonnements à ces revues qui sont, plus particulièrement pour les étudiants mais pas seulement, prohibitifs. Reposant sur le principe de la gratuité, la revue « Métropoles » vise à corriger ce problème en donnant la possibilité d’accéder à ces travaux de qualité produits par des collègues publiant en anglais.

5Ce double constat a suscité voici une année une dynamique collective qui s’est traduite par la constitution d’un comité de rédaction international et d’un réseau de correspondants nationaux qui feront vivre cette revue en la faisant connaître et en évaluant les projets d’articles qui lui seront soumis. Nous nous sommes fixés un impératif : nous nous engageons à respecter un délai maximum de deux mois entre l’envoi des projets et les résultats des évaluations. Pour ce faire, nous disposons d’une innovation technologique dans le monde francophone grâce à un site Internet (www.revue-metropoles.com) qui permet une gestion optimisée de l’ensemble de la procédure de soumission et d’évaluation des projets d’article. Tout se fait par l’intermédiaire de ce site.

6L’innovation technologique que représente « Métropoles », le choix du « tout électronique », combinés avec celui de la gratuité n’est pas une fin en soi. Ils visent non seulement à permettre une diffusion la plus large possible de la revue mais ils permettent également de pouvoir utiliser des supports visuels (cartes, photos en couleurs ou noir et blanc, graphiques) utilisés trop parcimonieusement par les revues au format papier à cause de leurs coûts de production très importants.

7Ce premier éditorial ne saurait se terminer sans mentionner les partenaires qui ont rendu possible la création de cette nouvelle revue, notamment en permettant le financement de son site Internet : le Plan Urbain, Construction et Architecture du Ministère de l’Equipement français, la Plate-forme des Projets et Stratégies Urbaines, pilotée par le Groupement d’Intérêt Public « L'Europe des Projets Architecturaux et Urbains », le Ministère des Affaires étrangères français et la Région Rhône-Alpes. Nous souhaitons également remercier le portail « Revues.org » d’avoir accepté de diffuser les productions de la revue. Enfin, une mention particulière à l’Ecole Nationale des Travaux Publics de l’État qui prend à sa charge le secrétariat de rédaction.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Bernard Jouve et Christian Lefèvre, « Editorial », Métropoles [En ligne], 1 | 2007, mis en ligne le 15 mai 2007, consulté le 18 août 2017. URL : http://metropoles.revues.org/157

Haut de page

Auteurs

Bernard Jouve

Articles du même auteur

Christian Lefèvre

Rédacteurs en Chef

Articles du même auteur

Haut de page
  • Logo ENTPE - École Nationale des Travaux Publics de l'État
  • Revues.org